Comment rendre votre sexualité de couple profonde, harmonieuse, vivante ? La Dévotion Sexuelle : des mots et pratiques pour tout changer

Niveau : intermédiaire
Temps de lecture : 8′
Bande-son recommandée : Depeche Mode – Songs of Faith and Devotion (tout l’album)

Vous arrivez à communiquer au lit, vous ?

Parler de sexualité, c’est déjà quelque chose de fort, alors dans le feu de l’action, pas facile de trouver la bonne manière. Dans ma jeune vie amoureuse, j’ai souvent vécu les choses de manière très fluide, les désirs trouvaient leur place naturellement, sans avoir besoin de mots. Et puis les choses ont changé…

Avec le temps, la communication est devenue nécessaire. Au-delà des questions de confort et d’ergonomie, harmoniser les désirs, exprimer les énergies, dire où l’on en est… tout ça me pose de sérieuses questions.

Parce que parler me replace dans le mental, dans l’analyse… et me sort du corps et de l’énergie amoureuse. C’est la douche froide, la débandade, l’effondrement du désir et de l’érotisme.

Je vais vous parler d’une approche inédite, qui va au delà de cette simple question des mots amoureux.

Le Devotional Sex : une définition

J’ai découvert le site DevotionalSex il y a quelques mois, et j’ai trouvé son approche, encore méconnue, très inspirante. Un site web, un forum, pas de produit à vendre : simplement des pistes pour une sexualité de couple plus riche, plus intime, plus satisfaisante.

Concrètement, ce sont quelques idées que l’on peut appliquer dans tout ou partie de sa vie intime. Quatre engagements, et trois libertés. Sans dogme ni rattachement à une culture ou à un courant particulier. Les principes sont décrits pour un couple hétérosexuel cis-genre, mais je pense qu’ils sont facilement adaptables pour tous. Le Devotional Sex repose avant tout sur deux rôles qui animent la vie sexuelle du couple.

Princesse et Chevalier

Les mots sont dits, il y aura dans cette sexualité dévouée une Princesse, et un Chevalier, chacun avec des engagements différents. Bien entendu, chaque couple peut choisir deux termes qui lui conviennent mieux si l’univers de la chevalerie ne lui parle pas.

La Princesse s’engage à :

  1. Profiter du pouvoir que le Chevalier lui donne pour embellir sa vie sexuelle, intime, affective à elle
  2. Embellir la vie sexuelle, affective et intime du Chevalier pour que le bonheur soit partagé
  3. Toujours respecter le désir et l’excitation de son Chevalier
  4. Ne pas le faire éjaculer à chaque moment d’intimité

Le Chevalier s’engage à :

  1. Accepter d’éjaculer moins souvent, et laisser la Princesse décider quand il peut le faire
  2. Se rendre responsable du contrôle de son propre désir
  3. Satisfaire, dans le respect de lui-même, les volontés sexuelles et sensuelles de la Princesse
  4. Parler avec elle avec sincérité de tous les enjeux de ce mode de vie

Autrement dit, dans ce jeu qui peut être d’une nuit ou d’une vie, chacun se rend pleinement responsable de sa propre énergie sexuelle, et s’engage à nourrir celle de son ou sa partenaire.

Ces engagements vont de pair avec trois libertés communes :

  1. liberté de choisir ensemble les actes que l’on veut faire, sans aucun préjugé ni obligation
  2. liberté de mêler à la pratique des éléments de toute autre pratique sexuelle
  3. liberté de changer les règles du jeu au fil du temps

Le but fondamental de ces règles est de créer non pas une égalité dans les pratiques et les orgasmes, mais un bonheur harmonieusement partagé dans le couple.

Le langage du sexe

Pour permettre à la Princesse de formuler clairement ses envies sexuelles et affectives, un petit glossaire de mots simples, précis et poétiques est proposé, et couvre les actes sexuels et sensuels.

La Princesse peut ainsi exprimer ses envies. Le Chevalier répond favorablement (avec un « Oui, Princesse » s’il le sent) dans le cadre du jeu, sans qu’il y ait de sensation de domination pour l’un ou pour l’autre. Dans le cas où le Chevalier ne veut pas accéder à la demande, il « Passe », et suggère une autre activité pour satisfaire les deux. Et le sujet est abordé à un moment ultérieur.

Le Chevalier peut lui aussi utiliser ces mots, mais à la différence de la Princesse, ce seront des suggestions, auxquelles elle peut répondre « Oui », « Non » ou « Plus tard ».

Avant de passer à une jolie histoire, voici un florilège (les traductions sont de moi) pour vous donner un avant-goût :

  • Désir / Plaisir : les mots utilisés pour évoquer respectivement le sexe de l’homme, et celui de la femme
  • Amuse-bouche : le fait de prodiguer quelques instants de sexe oral à la Princesse, avant de reprendre une autre activité. Au contraire, Chérir désigne une pratique beaucoup plus longue, plus lente, méditative
  • Câlin : un moment dans les bras l’un de l’autre, où la Princesse garde sa main sur le sexe de son Chevalier. Les deux restent immobiles jusqu’à l’apaisement, et c’est une des pratiques de base du Devotional Sex. Elle lève les frustrations liées à l’absence d’orgasme éjaculatoire à la fin d’une session. Et permet au Chevalier de ressentir une profonde connexion, spirituelle et amoureuse avec sa Princesse.
  • Chaud Câlin : un câlin qui pourrait devenir quelque chose d’autre…
  • Reste Calme : la Princesse demande au Chevalier de ne plus bouger
  • Flotter : le Chevalier entretient son énergie sexuelle, main sur son Désir, dans une activité calme et méditative, sans que la Princesse ne le touche
  • Bonheur / Petit Bonheur / Joie : un temps de plaisir sexuel (au choix de la Princesse) partagé / le même en quelques minutes seulement /un rapport sexuel avec pénétration
  • Embrasser / Masser les pieds : des activités simples par lesquelles le Chevalier prouve son engagement
  • Saison : une période de pratique, où chacun s’engage à respecter les règles, qui peut durer plusieurs jours, et qui se termine quand le Chevalier éjacule
  • Rituel : une pratique quotidienne que la Princesse choisit, tout au long d’une Saison. Ce peut être un baisemain chaque soir quand le couple se retrouve, un amuse-bouche le matin au réveil…
  • Besoin : tout ce qui est nécessaire à une pratique heureuse pour l’un ou l’autre. Que ce soit un besoin de confort (monter le chauffage, changer de position…) ou un besoin sexuel (le besoin d’éjaculer pour lui si la tension devient douloureuse) ou non-sexuel (qu’il reste Calme si elle le trouve trop excité).

Il y en a beaucoup d’autres pour des actes plus ou moins chauds. Et j’aime l’idée d’un mot simple, ni vulgaire ni technique pour parler précisément de ce qui va se passer.

L’énergie continuellement en mouvement.

Bien plus que des mots, la pratique du Devotional Sex amène à une culture permanente de l’érotisme, de l’amour et de la sensualité au sein du couple, sans contrainte ni obligation. Et pour vous en donner un aperçu plus précis, je ne résiste pas à l’envie de vous traduire cette histoire, une journée dans la vie d’un couple dévotionnel. J’espère qu’elle vous inspirera.

Le réveil sonne, Paul et Marion se réveillent pour une journée de travail habituelle.

Depuis qu’ils pratiquent le Devotional Sex, ils se réveillent dix minutes plus tôt pour un petit moment en couple chaque jour avant de se lever.

Encore endormi, Paul vient se blottir contre Marion. Ils sont nus tous les deux, et Paul apprécie la sensualité de leurs peaux en contact. Il n’a pas éjaculé depuis plusieurs jours, et il sait que quelque chose pourrait se passer avant qu’il soit l’heure de se lever. Cette pensée réveille son envie, et il bouge tendrement contre Marion.

Marion sent l’envie de son Chevalier, et décide d’en profiter. Elle se dit que Paul aimerait lui donner du plaisir. Elle ne dit que ce mot « Plaisir » et Paul vient se glisser entre ses jambes. Il embrasse ses cuisses, puis son sexe, avec douceur d’abord, puis il vient tendrement l’explorer, de sa langue et de ses lèvres.

Paul se sent très heureux. Quand il est excité, il adore l’embrasser ainsi. En fait il aime tellement ça qu’il ne saurait dire s’il préfère donner ou recevoir ces baisers intimes. Il sent que Marion veut simplement un petit bonheur ce matin, et continue avec douceur et sensualité, appréciant la saveur de sa compagne, et sentant plus profondément sa propre excitation. Son érection est très dure, et il aimerait que les choses aillent plus loin pour pouvoir jouir, mais il sait que cela n’arrivera pas ce matin.

Marion, encore endormie, se relaxe, savourant les flatteries que lui prodigue Paul. Si elle en avait l’énergie, elle sait que Paul l’amènerait à l’orgasme. Mais ce matin elle ne veut pas aller plus loin. Elle sait qu’en s’arrêtant là, Paul aura toujours de l’énergie ce soir, peut-être pour continuer de la câliner ainsi si elle en a envie.

Cinq minutes plus tard, elle se rappelle qu’ils doivent se lever tôt, et appuie sur l’épaule de Paul. Paul revient se blottir contre elle. Sans y penser, Marion prend dans sa main le sexe dressé de Paul, comme à chaque fois. Elle sent son énergie, et sourit, sachant que Paul non seulement la désirera au long de sa journée, mais aussi parce qu’il pensera avec tendresse à ce moment partagé.

Paul adore le contact de la main de Marion. Il voudrait que ce moment dure encore pour pouvoir le savourer en laissant son énergie s’apaiser, mais leurs dix minutes de couple sont terminées, et il sait qu’il est temps de se lever.

Avec une pression légère de sa main, Marion lance le mouvement. « Debout » dit-elle en sortant du lit. Elle observe son Prince, toujours aussi raide, qui s’habille, et sourit.


Photo : taylor hernandezUnsplash

Tout au long de la journée, Paul se sent rempli d’énergie. Il sent ses testicules et leur charge, sans que cela lui soit inconfortable. Et pense souvent à Marion, impatient de la retrouver.

Marion, elle, passe une mauvaise journée au travail. Mais depuis qu’ils ont commencé leur pratique, elle gère plus facilement ces épisodes difficiles. Sa relation avec Paul a tellement changé qu’elle attend avec impatience de se sentir spéciale, et aimée, quand elle le retrouve.

Quand ils se retrouvent, ce soir-là, Paul est déçu de voir Marion fatiguée et stressée. Il espérait que leur début de journée lui aie donné l’envie d’une soirée sexy.

Marion se laisse tomber sur le canapé. « Quelle journée ! » soupire-t-elle.

Paul a une idée pour la détendre « Est-ce qu’un massage des pieds te ferait du bien ? »

Marion sait qu’elle aurait pu lui demander, et qu’il l’aurait fait, mais elle apprécie que l’initiative vienne de lui. « C’est adorable, mon chéri. Oui, avec plaisir !» lui répond-t-elle.

Paul prend l’huile de massage et une serviette, s’assied devant elle, et commence à masser ses pieds. Il aime la toucher, et l’anticipation de ce qui pourrait arriver ranime son désir.

Image : Ryan HoymePixabay

Marion se détend, peu à peu le stress de sa journée s’envole.

Paul se rappelle le plaisir qu’il avait à l’embrasser ce matin, et comme c’était bon de sentir sa main à elle sur son sexe avant qu’ils se lèvent. Il regarde Marion, et voit à ses yeux fermés comme le massage l’a relaxée. Il semble peu probable que le massage évolue vers quelque chose de plus chaud, mais ses pensées ont déjà ravivé doucement sa flamme.

En guise de preuve de son désir, il lève l’un de ses pieds et l’embrasse. Marion sourit, mais il sait qu’elle veut juste se détendre, et il continue le massage.

Après un moment, Marion remercie Paul, qui va ranger l’huile de massage, et savoure ce moment d’apaisement.

Ils vont ensuit dîner, puis s’installent sur leur canapé devant une émission. Paul se rapproche de Marion, ils regardent la télévision blottis l’un contre l’autre.

Marion sent que Paul a envie de plus, mais elle se sent détendue, enveloppée de l’affection de son Chevalier, et sait qu’il attendra qu’elle le souhaite pour aller plus loin. Elle ne se sent pas coupable, parce qu’elle sait que Paul apprécie tout autant qu’elle cette affection mutuelle qui éclot entre eux depuis qu’ils pratiquent le Devotional Sex.

Plus tard, Marion continue à regarder son émission, pendant que Paul lit des articles sur son ordinateur. Puis Marion dit « Allons nous coucher. »

Paul vient sans hésiter, car il sait qu’ils partageront un câlin, peut-être plus. Il se déshabille car Marion préfère le voir nu. De son côté, elle dort nue ou couverte, suivant les jours. Paul la regarde se déshabiller, se demandant si ce soir elle viendra s’allonger nue près de lui. L’anticipation de la journée et l’énergie accumulée font naturellement monter son érection.

Il la voit avec plaisir venir le rejoindre en tenue d’Eve. Ils se collent l’un à l’autre et Marion vient prendre son sexe dans sa main. Il s’est rarement senti aussi excité que depuis qu’ils pratiquent ainsi.

Il est maintenant entre ses mains, physiquement bien sûr, mais aussi parce que ce qui arrivera ensuite ne dépend que de sa volonté à elle. Et elle, de son côté, savoure d’être ainsi désirée.

Le sexe était la dernière chose à laquelle elle pensait en arrivant à la maison, mais la douceur de la soirée a chassé de son esprit ses soucis.

Elle joue doucement de ses mains, blottie contre lui, et commence à se sentir excitée à l’idée de ce qu’elle aimerait ensuite.

Paul se délecte des mouvements de sa Princesse, et son désir s’embrase. Il adorerait qu’elle le cajôle de sa bouche, mais aimerait tout autant poursuivre ses baisers du matin pour la mener à l’orgasme.

Marion décide : « Sur le dos » et Paul s’allonge, curieux de découvrir ce que Marion a en tête.

Elle répond à sa question silencieuse en s’asseyant sur lui, humide de ses fantasmes, si bien qu’il glisse rapidement en elle.

Elle le chevauche sensuellement, puis commence à faire monter le tempo.

Paul est surpris, et ravi, qu’elle le veuille en elle ce soir. Leur nouvelle façon d’animer leur vie sexuelle a augmenté les moments d’intimité, mais les moments où elle l’accueille en elle ne sont pas plus fréquents qu’avants, et restent pour lui des instants privilégiés.

Cette soirée est si spéciale pour Paul qu’il se sent encore plus excité, et doit se contrôler pour ne pas aller trop près de l’orgasme avant que Marion ne lui aie demandé. La maîtrise de son énergie sexuelle a été un enjeu fort pour lui au début de leur pratique, maintenant il est confiant et sait qu’il n y aura pas d’accident ce soir.

Il caresse ses seins et leurs pointes pendant qu’elle continue ses mouvements du bassin.


L’énergie de Marion augmente, son rythme devient effréné et elle est bientôt traversée par un puissant orgasme. D’habitude elle jouit quand il lèche son sexe, et il ne peut pas voir son visage. Ce soir il se délecte de la voir prendre du plaisir.

Elle s’abandonne sur lui alors qu’il est encore très dur en elle. Il commence maintenant à remuer doucement son bassin.

Marion dit « Reste calme », et il s’arrête à contrecoeur. Pendant quelques minutes, ils restent ainsi, profondément et calmement unis.

Paul sent à quel point sa Princesse est mouillée de plaisir. Leur nouvelle dynamique a changé ses perceptions, et l’un des changements majeurs est qu’il adore maintenant lui prodiguer du plaisir avec sa bouche.

Son excitation et son amour lui donnent très envie de la savourer. Avec elle allongée si calmement sur lui, il se doute qu’elle ne voudra pas d’autre activité sexuelle, mais il peut demander.

« Tu es vraiment trempée ce soir. Je peux juste goûter, s’il te plaît ? »

Elle réfléchit. Paul a bien pressenti les choses, et elle a eu assez de plaisir sexuel ce soir. Mais elle aime savoir que son humidité l’excite, et comme elle a eu un orgasme ce soir et qu’il ne va pas éjaculer, elle se dit qu’il mérite une petite récompense.

« Juste un peu, alors. » Elle se redresse, et vient s’asseoir au dessus de son visage.

Paul la découvre, aussi mouillée qu’il l’imaginait, et la pourlèche avidement.

Mais au bout de quelques minutes elle se relève, et s’allonge sur le dos à son côté.

Paul vient se coller contre elle, et la main de Marion vient naturellement empoigner son érection. Elle y sent sa propre cyprine, et sent à quel point ses veines à lui battent dans sa main. « Il est vraiment plus dur, et moi plus mouillée qu’auparavant. » se dit-elle.

Elle sent à quel point il a encore envie, et se sent spéciale d’avoir reçu un orgasme aussi merveilleux sans qu’il en ait eu un de son côté, et d’être entendue quand elle souhaite arrêter. Elle est prête à s’endormir, mais sait qu’il a encore besoin de son contact, et savoure l’intimité de ce câlin.

Elle se détend, et, tout en le tenant dans sa main, plonge dans le sommeil.

Paul sait que l’activité sexuelle est finie pour ce soir, mais il déborde toujours d’énergie. Blotti contre Marion, son sexe toujours dans sa main, il sent qu’elle accepte et apprécie cette excitation, et ses anciens sentiments de rejet ont disparu.



Leur nouvelle dynamique l’engage à éjaculer bien moins souvent qu’avant. Mais c’est son engagement à lui, et il ne le vit pas comme un élément imposé par Marion. Même si son envie de jouir est très forte, il ne se sent ni empêché ni frustré. Car il a appris à apprécier des plaisirs différents, qui le comblent tout autant qu’un orgasme éjaculatoire.

Paul augmente mentalement son énergie, donne un léger mouvement dans la main de Marion, et relâche, toujours mentalement, son énergie, qui se dissout dans un puissant moment de connexion et d’intimité. C’est tellement intense qu’il a l’impression de vivre un orgasme émotionnel.

Même s’il est toujours dur et excité physiquement, cet orgasme du cœur a calmé son énergie, et il ne sent plus de tension, ni de besoin d’éjaculer. Alors qu’elle le tient toujours, au lieu de se sentir frustré, il se sent relaxé et connecté à elle. Il savoure cette qualité de lien et s’apaise peu à peu.

Paul sait que s’il avait éjaculé, il se sentirait à plat, et peu attiré par un câlin. La pratique du Devotional Sex reste parfois difficile, mais pour lui les récompenses valent bien les efforts qu’il met en œuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *